Image default
Retraite / Seniors

Comment parler de la téléassistance à un parent ?

Comment parler de la téléassistance à un parent ?
Notez cet article

Le nombre de personnes âgées en France a considérablement augmenté ces dernières années. La plupart des seniors préfèrent vieillir tranquillement chez eux plutôt que d’être placés dans un établissement spécialisé. Cependant, lorsqu’une personne vieillit et qu’elle se retrouve seule à son domicile, il arrive qu’elle éprouve de plus en plus de difficultés à conserver son indépendance. La téléassistance semble être une solution efficace pour maintenir une personne âgée à domicile. Mais comment les proches peuvent-ils arriver à convaincre leurs aînés de prendre une téléassistance ?

La téléassistance pour la sécurité de vos proches

Il faut commencer par rassurer l’aîné et aborder le sujet calmement en lui disant que plus de 500 000 personnes en France utilisent un service de téléassistance. Ensuite, il faut lui expliquer de quoi il s’agit. Si l’ainé émet des réticences, demandez-lui ce qui se passerait au cas où il viendrait à chuter. Car les accidents à domicile sont hélas relativement fréquents, notamment chez les personnes âgées. Il faut que le parent soit conscient des différents risques qu’il encoure à vivre seul. Il peut très bien glisser sur le parquet, se prendre les pieds dans un tapis ou un fil électrique ou chuter en pleine nuit tandis qu’il se rend aux toilettes. Une fois qu’un aîné se retrouve au sol, il peut être dans l’impossibilité de se relever. Cette situation d’impuissance peut durer de nombreuses heures sans qu’il puisse prévenir qui que ce soit.

Comment fonctionne un service de téléassistance ?

Avec une téléassistance, la personne en difficulté n’a qu’à appuyer sur un bouton pour être immédiatement mise en contact avec un opérateur qui va aussitôt engager le dialogue pour savoir ce qui se passe (chute, agression, malaise…). Le téléopérateur va se charger de prévenir directement les proches ou les services de secours en cas de besoin.
Si votre parent trouve comme excuse qu’il a peur de vous déranger, expliquez-lui calmement le mode de fonctionnement du service de téléassistance. Dites-lui qu’il y a toute une procédure qui s’engage aussitôt qu’il va appuyer sur le bouton.
Pour rassurer votre aîné, il faut lui expliquer que les opérateurs sont là pour l’aider et l’écouter. C’est un bon moyen pour lui de dialoguer avec quelqu’un s’il se sent seul et cela permettra également de le rassurer.

Une solution d’aide non envahissante

Attendez-vous à ce que votre aîné trouve des excuses pour ne pas souscrire à la téléassistance en disant que les appareils risquent de le gêner dans son quotidien et d’envahir son espace de vie privée. Pour détendre votre proche, montrez-lui bien tous les aspects positifs d’un tel service :

• l’émetteur est petit et discret et se présente sous la forme d’un joli bijou tel qu’un bracelet ou un pendentif, il est donc très esthétique ;
• le boîtier émetteur couvre une grande surface (de l’ordre de 85 m2) ;
• le bijou est entièrement étanche, donc le senior peut se laver avec son émetteur sans avoir à le retirer ;
• vous serez moins inquiet de savoir que votre parent porte ce système de sécurité sur lui, c’est donc le bon moyen pour vous rassurer également.
Vous pouvez aussi demander à ce que les dépliants et brochures concernant la téléassistance soient envoyés directement au domicile de votre parent. Cela peut s’avérer efficace pour le convaincre car il participera à la demande de renseignements concernant sa future souscription.

Les tarifs de la téléassistance

Votre parent est toujours réticent et dit que sa petite retraite ne lui permet pas d’assumer les coûts d’un tel service ?
Non seulement les abonnements sont à des tarifs très compétitifs (en moyenne 20 euros/mois) et le senior peut aussi disposer de différentes aides financières pour l’aider à payer la prestation proposée par la téléassistance :

• des mutuelles peuvent prendre en charge une partie des frais liés aux services de téléassistance ;
• Il faut se renseigner auprès des services de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) qui peuvent prendre en charge jusqu’à près de la moitié du coût de l’abonnement ;
Les seniors ont tous droit à un crédit d’impôt, même ceux qui sont imposables. Ce crédit peut représenter jusqu’à 50 % de la somme.