Image default
Auto / Moto / Mécanique

Comment choisir votre boîte automatique ?

Les technologies utilisées dans la conception de vitesse automatique (BVA) ont beaucoup évolué ces derniers temps. Aujourd’hui, la boîte de vitesse automatique attire de plus en plus de conducteurs, et n’est plus associée à une simple conduite facile ou une consommation excessive. Les nouveaux modèles de boîte de vitesse automatique sont conçus spécifiquement sans les problématiques des modèles classiques.

La boîte de vitesse automatique (BVA) conventionnelle

A la place de l’embrayage présent sur les nouvelles boîtes de vitesses automatiques, les BVA traditionnelles ont un convertisseur de couple. Grâce à cette technologie, la voiture peut s’arrêter, mais le moteur tourne encore. Effectivement, cette boîte de vitesse est plus complexe, avec une commande hydraulique qui gère les rapports en fonction de la vitesse du véhicule, de la pression de la pédale d’accélérateur, mais aussi du mode de conduite (neige, montagne, éco, sport…).

Une BVA offre divers avantages, entre autres la facilité d’utilisation, et ne nécessite que peu d’entretien. Puisque le système n’est pas doté d’embrayage, il suffit de vérifier régulièrement l’huile de la boîte, et éventuellement, la remplacer. La principale problématique de cette technologie est l’absence de frein moteur en cas de décélération. Ce qui va solliciter un peu plus les freins, qui vont alors s’user rapidement.

Boîte de vitesse automatique robotisée : son fonctionnement

Désormais disponible auprès de tous les constructeurs, cette variante de la boîte de vitesse automatique est très intéressante à bien des égards. Le principe des boîtes de vitesse robotisées (BVR) est de reprendre les avantages de la boîte traditionnelle, sauf qu’ici, c’est le véhicule qui va embrayer et passer les rapports automatiquement, quand il le faut.

Bien entendu, il est possible de passer les vitesses manuellement grâce à un levier ou des palettes. L’embrayage est géré automatiquement dans ce mode. Ces types de boîtes ne se valent pas toutes, certaines pouvant afficher des retards agaçants au moment de passer les rapports. De la même manière, l’embrayage s’usera aussi vite que sur une boîte mécanique, la réparation boîte automatique sera nécessaire plus fréquemment.

Boîte de vitesse automatique à double embrayage

Afin d’améliorer encore plus la performance des boîtes de vitesses automatiques, les constructeurs ont proposé des boîtes automatiques à double embrayage. Ces modèles sont dotés de deux demi-boîtes de vitesses, associées à deux embrayages. Lorsqu’une vitesse est engagée, la suivante se pré-charge. Ainsi, il n’y a point de rupture du régime, la vitesse suivante passant instantanément, sans à-coup.

Les spécialistes boîte automatique affirment qu’avec ce système, la consommation en carburant est limitée, les variations de régime étant très limitées. Avec ce type de BVA, les vitesses peuvent être passées en virage, sans effet notable sur la conduite.

Related posts

Quand doit-on faire le contrôle technique ?

Irene

Les chaines à neige pour une période hivernale en sécurité

Tamby

Voiture : qu’est-ce qu’un défaut de parallélisme

Tamby

Comment choisir sa voiture de luxe ?

Journal

L’importance de la Mercedes Classe C

Irene

Bien choisir et installer une pompe hydraulique

Odile