Non classé

L’essentiel à retenir sur les couteaux

Le couteau est un outil qui peut servir à tout moment. Généralement connu pour son utilité en cuisine, le couteau est également un accessoire de défense, de survie, de chasse, de camping et même de sport. Ayant vu le jour dans la préhistoire, cet outil a beaucoup évolué avec le temps.

Flashback sur l’histoire du couteau

Le couteau est né à l’âge du Paléolithique, notamment après la transformation des produits de la nature en outils de chasse par l’homo habilis, et la maîtrise de la pierre taillée. Les premiers couteaux faits de pierre, de silex ou d’os auraient été conçus il y a plus de 25 000 ans. C’est à la fin de cette période que les formes précises du couteau ont été définies pour que l’outil puisse assurer correctement son rôle. La partie tranchante est destinée à trancher et perforer, tandis que celle non tranchante permet de le tenir.

Les différents types de couteaux

On compte divers types de couteaux allant de ceux droits à ceux pliants aux fermants. Si certains modèles sont pourvus d’un système permettant le repliement de la lame, d’autres restent fixes.

Les couteaux pliants ou fermants

Les couteaux de poche pliants sont très pratiques et sécurisés. La lame peut se refermer sur le couteau lui-même pour la protéger de l’usure ou de la corrosion, mais aussi pour assurer la sécurité de l’utilisateur, lorsqu’il aura le couteau dans sa poche.

La configuration des couteaux pliants est assez particulière. La mobilité de la lame est assurée par le pivot qui lie la lame au manche. Ce mécanisme peut varier et certains modèles proposent un système d’ouverture automatique ou de blocage de la lame.

Comme les modèles et les mécanismes sont divers, le choix d’un couteau pliant doit donc se faire avec soin et être basé sur l’usage prévu de l’outil.

Les couteaux fixes ou droits

Un couteau est dit droit lorsque sa lame n’est pas destinée à bouger. Elle se distingue par la structure de la lame qui va jusqu’au manche. La soie assure la fixation de la lame sur le manche. Sa taille et sa longueur peuvent varier d’un modèle à un autre.

Lorsque le couteau est associé par collage ou par encastrement, la soie prend la forme effilée. Toutefois, si le montage est assuré par des vis ou des rivets, la soie traverse l’emmanchement. On fait alors référence à demi-soie, soie ¾ ou soie pleine.

Related posts

Hébergeur partagé, est-ce que c’est la bonne solution pour WordPress ?

Irene

Les principaux types de peignes à barbe

Irene

Entretien régulier de cheval pour une santé assurée

Irene

Les avantages des supports de cours vidéo

Laurent

Tout savoir sur la carte grise

Laurent

Les bienfaits apportés par le massage

Claude