Image default
Emploi / Formation

Le travail en intérim : une opportunité à saisir pour les jeunes diplômés

Plusieurs jeunes diplômés rêvent d’une brillante carrière dans un secteur en rapport avec leurs spécialités. Pourtant, beaucoup échouent à trouver un poste en CDI. Effectivement, les entreprises recherchent des ressources expérimentées. À ce titre, les personnes récemment diplômées ont peu de chance d’atteindre leurs objectifs. Voilà pourquoi bon nombre de jeunes gens vivent leurs premières expériences professionnelles en tant qu’intérimaires.

L’essentiel à savoir sur le statut de l’intérimaire

Les intérimaires interviennent principalement pour remplacer un salarié absent ou pour soutenir une entreprise en cas de surcroit d’activité. Dans la majorité des cas, ces travailleurs temporaires assurent la continuité des activités tout en se chargeant de la gestion des affaires courantes. Ces intervenants bénéficient des mêmes avantages qu’un salarié ordinaire. Il reçoit une rémunération équivalente à celle d’un autre employé occupant un poste similaire. La personne aura également droit à une protection sociale ainsi qu’à tous les bénéfices liés à sa fonction. En principe, les intérimaires ne peuvent pas demander de congé puisqu’ils perçoivent une compensation financière en fin de mission. On observe toutefois plusieurs exceptions dans la pratique. Les employeurs n’hésitent pas à octroyer un ou deux jours de repos pendant les fêtes. À ce titre, les conditions de travail permettent de s’épanouir tout en prouvant sa valeur.

Pour devenir intérimaires, les intéressés devront préalablement s’inscrire auprès d’une agence intérim de renom. Cette structure reçoit de nombreuses demandes émanant de plusieurs entreprises. Des experts RH mettront à disposition de ces sociétés une personne ayant les compétences requises pour occuper le poste. En rejoignant un établissement réputé dans ce domaine, on parviendra à acquérir de l’expérience dans une compagnie prestigieuse et à commencer une carrière prometteuse. Bien entendu, les qualifications et les qualités humaines du jeune diplômé influeront également sur son parcours professionnel.

Accepter une mission d’intérim : les formalités à régler

Une mission d’intérim prend généralement la forme d’un contrat de travail à durée déterminée pour l’agent en question. Néanmoins, l’entreprise demandeuse devra également passer un contrat de mise à disposition avec l’agence. Après avoir pris ses fonctions, le travailleur ne sera pas réellement incorporé au personnel de la compagnie. Effectivement, le cabinet d’intérim détient toujours le pouvoir disciplinaire. De même, cette structure s’acquittera de la rémunération de l’intervenant.

Quoi qu’il en soit, ce statut permet au principal bénéficiaire de profiter d’un contrat financièrement avantageux. Par ailleurs, l’agent bénéficie généralement d’un suivi qui contribuera à enrichir ses compétences. Des experts RH aident notamment les intéressés à saisir les meilleures opportunités et à valoriser leurs qualifications. En somme, il ne s’agit pas uniquement de vivre de nouvelles expériences professionnelles.

Dans tous les cas, il est vivement conseillé de rejoindre un cabinet réputé comme une agence interim Caen. La réputation de cet établissement influera sur l’avenir professionnel d’un jeune diplômé. Certaines structures occupent une place incontournable dans leur zone d’implantation. En tirant profit de leur renommée, on parviendra plus facilement à accéder à des postes convoités et à atteindre ses objectifs. Dans certains secteurs d’activité, le travail en intérim est un passage obligé pour décrocher plus tard un emploi en CDsI.

Related posts

Aide et soutien scolaire : les signes d’alerte !

Claude

E-learning performant avec LMS Myschool en Suisse

Michel Mathieu

Comment trouver une formation compatible à ses besoins ?

Claude

Pourquoi suivre une formation en sécurité au travail

Journal

Chercher un emploi : utilisation d’un CV en langue anglaise

Tamby

Comment choisir son école de comptabilité

Claude