Image default
Santé & Bien-être

3 questions sur le cannabis thérapeutique

En France, il est possible depuis 2018 de recourir au cannabis thérapeutique pour soulager des patients en souffrance. Mais, de nombreuses interrogations demeurent au sujet de ce produit. Qu’est-ce que précisément que le cannabis thérapeutique ? À quelles fins peut-il être prescrit ? Et selon quel mode ? Voici les trois questions essentielles auxquelles nous vous donnons des réponses claires dans ce billet.

Qu’est-ce que le cannabis thérapeutique ?

Le cannabis est reconnu depuis des millénaires comme un puissant antalgique, antispasmodique et anti-inflammatoire. Ce sont les molécules connues sous l’appellation scientifique de cannabinoïdes qui expliquent ses propriétés. Le THC notamment est un agent qui change la perception tandis que le cannabidiol est réputé pour son effet relaxant et apaisant mais sans effets psychoactifs.

Le THC synthétique ou dronabinol est disponible dans le commerce sous l’appellation de Marinol. Cependant, il faut disposer d’une autorisation temporaire d’utilisation nominative pour se le faire prescrire. En conséquence, l’emploi du Marinol est très encadré en France et seule une poignée de patients en bénéficie depuis une vingtaine d’années.

Le cannabidiol contenu dans la fleur de cbd sert dans le traitement des convulsions. Il permet également de lutter contre le stress et l’anxiété, de réduire les nausées, de détendre les muscles et de soulager la douleur et l’insomnie.

On retrouve le CBD dans le Sativex qui est un spray conçu pour améliorer la qualité de vie des sujets souffrant de sclérose en plaques.

À quelles fins le cannabis thérapeutique peut-il être prescrit ?

Le cannabis est en mesure d’apporter un grand soulagement aux sujets souffrant de douleurs difficiles à traiter par les antalgiques classiques. Il est notamment préconisé pour le traitement de :

  • la sclérose en plaques ;
  • les algies de la face ;
  • les troubles du sommeil ;
  • les nausées provoquées par la chimiothérapie ;
  • l’endométriose…

Par ailleurs, certaines études tendent à démontrer l’efficacité du CDB dans le traitement des maladies neurodégénératives telles que l’Alzheimer. On estime présentement à un million le nombre de malades potentiels que le recours au cannabis thérapeutique pourrait soulager.

Selon quel mode le cannabis thérapeutique est-il prescrit ?

Le professeur Nicolas Authier déconseille fortement la prescription du cannabis par « voie fumée ». En effet, la dangerosité de la fumée inhalée est au moins aussi forte que celle du tabac, toutes les deux étant cancérigènes. Aussi, l’inhalation offre un effet rapide et passager.

La vaporisation apparaît par contre comme le mode de prescription idéale, car elle autorise la maîtrise des doses. L’administration peut se faire sous la forme de vaporisation en spray ou en complément alimentaire sous forme de gélules. Elle peut être également être utilisée en infusion. Mais, on peut aussi opter pour une administration sous la forme de suppositoires et de gouttes sous la langue. Enfin, il est possible de prescrire le cannabis thérapeutique sous la forme d’huiles ou de patchs.

Attention ! L’emploi du cannabis même à des fins thérapeutiques n’est pas sans risques pour la santé. Les plus encourus sont une diminution de la vigilance, des risques cardiaques, mais aussi l’accoutumance. Le taux de THC doit toujours être inférieur à 0,2% pour éviter l’effet psychotique. De fait, nous ne pouvons que vous recommandez de vérifier les données et la composition des produits dérivés du CBD.

Related posts

Quels sont les différents usages de la propolis d’abeille ?

Claude

Comment utiliser son subconscient pour atteindre ses objectifs ?

Irene

Boutons de chaleur : comment épargner bébé ?

Katia

L’hypnose et la perte du poids

Irene

Les avantages de la chirurgie esthétique

Nathalie

S’initier au yoga à Yverdon

Michel Mathieu